L’océan de glace du chatel

Cascade en Maurienne 

Les conditions de ski ne sont toujours pas vraiment bonnes mais ce n’est pas bien grave, cela nous laisse plus de temps pour pratiquer l’escalade sur glace.

C’est donc avec Arthur et Tim que vendredi nous nous lançons à l’assaut d’Indina Jones, une magnifique cascade à proximité de Val Frejus (donc pas très loin lorsque l’on doit être au boulot à 17h 🙂 ).

Approche Indiana Jones
Approche Indiana Jones

L’approche nous donne une idée sur le nom de la cascade : effectivement l’accès à la cascade est une vraie aventure. La glace est plutôt fine sur l’accès et l’eau coule fort.
Arrivé sur la première longueur nous sommes rassuré : il y a de la glace. Tim se lance donc dans cette belle longueur bien fournie.

Tim dans Indiana Jones
Tim dans Indiana Jones

Arrivé à L2 par contre ce n’est plus la même, la vasque n’est pas gelée et il n’est pas possible de rejoindre le ressaut, heureusement un passage mixte mais un peu plus délicat est là pour nous sauver d’un but potentiel.

Arthur dans la délicate L2
Arthur dans la délicate L2

L3, la plus belle longueur, est un magnifique mur relativement raide mais bien sculpté. Malheureusement après de longues minutes de réflexion la glace nous paraît trop fine, l’eau coule vraiment beaucoup en dessous et le son produit lors des frappes nous inspire pas confiance.

L3 d’Indiana Jones

Après avoir pesé le pour et le contre nous prenons la décision la plus sage à prendre : renoncer et sortir par une longueur « dry touf ».

Sortie "Dry touf"
Sortie « Dry touf »

Dimanche c’est retour en Maurienne pour aller s’attaquer à la cascade du Châtel, une très jolie cascade devenue une classique du coin.

Comme cette année la neige n’a pas encore montré le bout de son nez, la cascade commence plus bas et nous offre 5 longueurs au lieu de 3.

L’océan de glace du chatel
L’océan de glace du chatel

Nous attaquons donc par la remontée facile du ruisseau, du premier ressaut en 3+ puis de nouveau d’une partie peu raide (la ou nous marchons sur la neige d’habitude) pour atteindre la partie raide.

Là nous avons le choix entre 2 belles longueurs : l’une à gauche dans un canyon ou alors à droite dans une section plus raide sur de belles formes.

Delphine à R3 du Chatel (habituellement R2)
Delphine à R3 du Chatel (habituellement R2)

Delphine à fait son choix : ça sera par la longueur de gauche.

La belle longueur canyon du Chatel
La belle longueur canyon du Chatel

Reste à descendre pour cela nous avons choisi la méthode d’habitude la moins fatiguante : les rappels. Mais par ce manque de neige nous sommes obligé à tirer de nombreux rappels peu raide et sur corde gelé, de quoi passer (beaucoup) plus de temps que prévu.

La variante a droite, la classique sur la gauche
La variante raide à droite, la classique sur la gauche

Si vous aussi vous souhaitez découvrir l’escalade sur glace, n’hésitez pas à me contacter.

A bientôt